Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

4 min | le 04/12/09

Le Plan de Prévention en milieu hospitalier

La prévention des risques dommages est une préoccupation majeure en milieu hospitalier. Elle s’applique notamment à la gestion des travaux ou à la maintenance des équipements techniques des établissements sanitaires et d’hébergement faisant appel à des entreprises extérieures.

plan de prévention en milieu hospitalier

Le Plan de Prévention est une obligation réglementaire bien cadrée

Le Plan de prévention, rendu obligatoire par le décret n° 92-158 du 20 février 1992 a pour but de limiter les risques liés à l’interférence sur un même lieu de travail des activités, des installations et des matériels des différentes entreprises présentes.

Dans son champ d’application

Le Plan de Prévention s’applique à tous les travaux pour lesquels une ou plusieurs entreprises extérieures interviennent, à l’exception des opérations de bâtiment et de génie civil pour lesquelles la coordination des mesures de prévention est assurée par un coordinateur de sécurité et de protection de la santé.

Dans les étapes de sa mise en œuvre

L’établissement sanitaire ou d’hébergement à l’origine des travaux est responsable de la coordination des mesures de prévention :

Avant le démarrage des travaux :

1. Une inspection commune des lieux de travail et des équipements est organisée par un représentant de l’établissement et un représentant de chaque entreprise extérieure. Elle permet d’analyser les risques d’interférence dus aux co-activités, aux matériels et aux installations.

2. Un Plan de Prévention est rédigé conjointement, avant le commencement de l’opération, par l’entreprise d’accueil (en l’occurrence l’établissement sanitaire ou d’hébergement à l’origine des travaux) et la ou les sociétés extérieures qui interviennent sur le site :

  • Il est écrit et obligatoire dès que la tâche à effectuer comporte des travaux dangereux et que l’opération réalisée, en continu ou non, représente un total d’heures de travail prévisible d’au moins 400 heures sur une période inférieure ou égale à un an ;
  • Il contient un certain nombre d’informations indispensables à la sécurité du chantier :
    • description des opérations,
    • différentes phases d’activités et mesures de prévention associées,
    • description des équipements utilisés,
    • consignes de sécurité et mesures d’urgence.

3. Le Plan de Prévention étant réalisé, les responsables de chaque entreprise doivent le signer et l’Inspecteur du Travail doit être informé du début de l’opération.

Pendant l’exécution des travaux

Trois séries d’obligations sont mises à la charge de l’établissement promoteur de l’opération :

  • il doit communiquer avec les responsables des entreprises extérieures, avec le CHSCT et le médecin du travail,
  • il accueille les nouveaux salariés éventuellement concernés par l’opération,
  • il organise des réunions périodiques et vérifie que les points clés du Plan sont conformes.

La démarche de gestion globale des risques

La démarche prévention doit être présente dans la gestion des travaux et la maintenance préventive ou curative des installations techniques.

Elle peut être rendue difficile à suivre en raison des dispositions réglementaires en constante évolution (comme par exemple les exigences du Ministère de la Santé contre la malveillance) et par le nombre important d’intervenants sollicités à l’occasion de travaux complexes qui posent simultanément des problèmes de coordination et d’imputation des responsabilités.

Afin de répondre à cette demande importante d'intervenants, il est intéressant de savoir si un agent de sûreté peut être agent de sécurité incendie.

Le Plan de Prévention engage les chefs d’établissements dans une véritable démarche qualité, planifiée et organisée, à laquelle l’ensemble des salariés doit être étroitement associé.

Le Plan de Prévention fait partie intégrante d’une gestion globale des risques intégrant simultanément l’ensemble des personnels (corps médical et soignants, corps techniques, administratifs…), les moyens dont ils se servent et le souci d’assurer la continuité du service.

En savoir plus

Si vous désirez en apprendre plus sur les différents risques que doit prendre en compte un établissement de santé, voici quelques articles qui pourront vous intéresser :

Merci de votre intérêt pour le travail des experts et des préventeurs Sham. Au côté des acteurs du monde médical et des établissements de santé depuis plus de 90 ans, Sham comprend vos problématiques de management de risques. Afin de vous aider à gérer au mieux ces situations, Sham vous propose une offre globale de management des risques de la santé.