Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

2 min | le 04/12/09

Prévention des fugues dans un EHPAD

Prévenir les fugues de résidents parfois désorientés est un souci quotidien pour les équipes de professionnels dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. M. Samuel THEROND, Directeur de la maison de retraite Notre Dame des Mines, a mis en place, en collaboration avec le service technique, un dispositif anti-fugue assez efficace.

La maison de retraite de Notre Dame des Mines

C'est à la maison de retraite Notre Dame des Mines, située à Molières sur Cèze dans une zone rurale du Gard qu'a été mis en place un dispositif intéressant pour prévenir le risque de fugue. Cet établissement accueille 70 résidents (d'une moyenne d'âge de 88 ans) dans un bâtiment de cinq niveaux. Trois niveaux donnent directement accès sur l'extérieur.

Pour concilier la sécurité incendie et la prévention du risque de chute et de fugue des résidents, quatre portes donnant sur l'extérieur ont été asservies par un système d'électroaimant relié à la centrale incendie (en cas de détection incendie, elles se déverrouillent immédiatement).

 D'autres portes, donnant sur des locaux à risque (cuisine, cage d'escalier) ont été équipées de contacteurs identifiés.

Un dispositif qui alarme les veilleuses

Pendant la nuit, les contacteurs de portes, reliés à l'autocommutateur, envoient dès la moindre ouverture un signal d'alarme accompagné d'un message de localisation sur le téléphone de la veilleuse de nuit. Celle-ci peut alors se rendre immédiatement sur le lieu identifié.

Pour garantir la traçabilité, les veilleuses marquent sur le cahier de nuit l'ensemble des incidents survenus.

Récemment, ce dispositif de sécurité a permis de sauver la vie d'un résident. En effet, ce dernier, à tendance suicidaire, s'est levé en pleine nuit pour mettre fin à ses jours dans la cage d'escalier.

En savoir plus

Si cette thématique de gestion des risques en établissement de santé social et médico-social, et notamment aux risques concernant les EHPAD, ces contenus vous intéresseront également :

La veilleuse, avertie par le bip sonore et le message de localisation sur son téléphone, est arrivée juste à temps pour le rattraper d'un geste irréversible…

Une évolution à l’étude

Pour aller encore plus loin dans la sécurité de ses résidents, M. THEROND envisage d'investir dans des bracelets électroniques, avec un système de détection qui avertit dès que l'on sort d'une zone déterminée. Cela permettra de limiter encore plus le risque de fugues et pourra être mis en pratique sur quelques résidents à risques déjà identifiés.