Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

5 min | Published le 21/12/20 - Dernière mise à jour le 29/06/21 Archivé

Quel protocole en EHPAD pour les fêtes de fin d’année ?

Que contient ce nouveau protocole ?

Ces consignes sont applicables du 15 décembre au 3 janvier.

Ce protocole prévoit un assouplissement des consignes relatives aux sorties dans les familles afin de permettre aux résidents de sécuriser le déroulement des fêtes de fin d’année.

Il précise, en particulier, les conditions sanitaires dans lesquelles peuvent se dérouler :

  • les visites de proches, 
  • les sorties en famille, 
  • et l’organisation d’évènements festifs au sein des établissements.

Celles-ci peuvent être adaptées par les ARS en fonction de la situation sanitaire locale.

Les directeurs et directrices d’établissement peuvent décider des mesures de gestion les plus adaptées à leur établissement après concertation collégiale avec l’équipe soignante, notamment le médecin coordonnateur (Ehpad), ou en son absence, des partenaires extérieurs en fonction de la situation sanitaire de la structure et dans le respect des préconisations délivrées par l’ARS.

La mise en œuvre de ces mesures doit impérativement donner lieu à une consultation du conseil de la vie sociale de l’établissement ou de toute autre forme d’instance de participation, par tout moyen, qui associe les représentants des personnes, de leurs familles, et des professionnels qui les accompagnent. Elles doivent faire l’objet d’une communication à l’ensemble des personnes accompagnées et leurs familles et aux professionnels extérieurs (par mail, et/ou téléphone, site Internet de l’Ehpad et affichage).

A noter qu’une attention forte doit être portée au droit à la vie privée et familiale et à la liberté de choix des personnes. Une vigilance particulière doit être portée sur le recueil du choix auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles neurocognitifs.

Pour les visites

Le protocole pose sept principes :

  • Les visites des proches demeurent organisées sur prise de rendez-vous préalable en semaine et le week-end. 
  • Les directions d’établissement doivent veiller à garantir l’attribution d’au moins une plage horaire de rendez-vous pendant la période des fêtes à chaque résident qui en exprimerait le souhait en tenant compte de chaque situation individuelle et en concertation avec le résident et ses proches.
  • Les visites doivent se tenir dans un espace dédié aménagé.
  • Les directions d’établissement peuvent faire appel, en tant que de besoin, à des ressources externes (services civiques, bénévoles formés, associations de protection civile, familles aidantes notamment) pour un appui à l’encadrement des visites et à l’accueil des familles.
  • Les directions d’établissement peuvent autoriser les visites en chambre, notamment pour les résidents ayant des difficultés à se déplacer, pour les résidents Covid+, en cas d’indisponibilité des espaces dédiés aux visites ou pour la visite des proches aidants.
  • Les visites auprès des résidents Covid+ peuvent être autorisées à titre exceptionnel si l’état de la personne le justifie. L’autorisation est donnée par la direction d’établissement, en accord avec l’équipe soignante et dans des conditions listées dans le document.
  • Une augmentation des jauges (nombre de visiteurs par résident et nombre maximal de visiteurs accueillis simultanément par plage de RDV) et de la durée des plages de rendez-vous peut également être envisagée.
  • Les résidents et les proches doivent signer une charte ou protocole rappelant l’ensemble des présentes règles peut être exigée par l’établissement.

A noter que le ministère précise que les recommandations datées de fin novembre, qui préconisaient notamment pour les visiteurs la réalisation préalable d’un test de dépistage par test RT-PCR 72 heures avant la visite ou d'un test antigénique, restent valables.

Pour les sortie et les retours

Le protocole indique que :

Les sorties des résidents en famille sont permises à titre exceptionnel et dans un cadre strict.

Notamment, les proches sont fortement encouragés à réaliser un test RT-PCR ou TAG préalablement à l’évènement familial. Il leur est rappelé qu’un test négatif n’exonère pas d’un strict respect des autres mesures de prévention (gestes barrières, distanciation, aération…).

De plus, les résidents symptomatiques doivent réaliser un test RT-PCR ou antigénique avant leur sortie de l’établissement.

Au retour dans l'établissement, les résidents doivent réaliser un test RT-PCR ou antigénique. Il est rappelé la nécessité de respecter très strictement les gestes barrières.

Le protocole indique, également, que les résidents ne pouvant pas voir leur famille doivent faire l’objet d’une attention particulière pendant les périodes d’isolement (passage des professionnels aussi fréquents que possible, animation, maintien des liens avec la famille réguliers). Il est donné des conseils pour prendre en compte les besoins sociaux des résidents, organiser les animations, les repas, etc….

Pour les animations au sein de l’établissement

Les directions d’établissements sont encouragées à organiser des animations collectives et à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement, à visée conviviale, festive ou spirituelle (incluant notamment l’accompagnement à des offices religieux), dans le strict respect des gestes barrières.

Ces animations auxquels ne peuvent pas prendre part les résidents Covid+, doivent être réalisées en petits groupes permettant le respect de la distanciation sociale. Le port du masque et le lavage des mains sont obligatoires.

Pour les professionnels

Le ministère prévoit aussi une conduite à tenir pour les professionnels. Ces derniers sont invités à faire preuve d’une vigilance particulière lors des fêtes de fin d’année en compagnie de leurs proches et pendant leurs congés.

Ils devront se voir proposer systématiquement un dépistage au retour des congés. En conséquence, les directions d’établissements devront organiser des campagnes de dépistage durant cette période, en s’appuyant si besoin sur des ressources externes en lien avec l’ARS.

Enfin, le protocole indique que les ARS, en lien avec les préfectures et les conseils départementaux sont chargées d’assurer la mobilisation de professionnels (notamment par le biais d’heures supplémentaires ou de CDD), intervenants extérieurs et bénévoles susceptibles d’intervenir en appui. A noter que les dépenses engagées par les établissements pour recourir à des renforts RH nécessaires à l’organisation des fêtes de fin d’année dans le contexte de la crise sanitaire feront l’objet d’une prise en charge dans le cadre de l’enveloppe surcoûts Covid.

Pour plus d'informations sur les consignes et les protocoles à suivre

La crise sanitaire mondiale de Covid-19 demande aux acteurs du monde de la santé de modifier leurs habitudes de travail. Sham, partenaire du monde de la santé depuis plus de 90 ans, partage les informations relatives aux consignes et aux protocoles à suivre durant la période Covid-19 :

Si vous désirez en apprendre plus, vous pouvez également consulter les consignes pour les visites et les mesures de protection dans les établissements sociaux et médico-sociaux !