Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

3 min | le 21/12/20

Quel protocole pour les fêtes de fin d’année dans les établissements accueillant des personnes en situation d’handicap ?

Le ministère de la santé a récemment publié de nouvelles recommandations invitant les établissements à prendre des mesures permettant de préserver le lien social et lutter contre l’isolement de leurs résidents pendant les fêtes.

Ces recommandations portent sur :

  • les visites des proches et au retour à domicile des résidents,
  • les activités collectives,
  • les ressources humaines.
     

Ce qu’il faut retenir :

Les règles relatives aux visites des résidents sont assouplies :

Ces recommandations prônent, sauf cas particulier, le maintien des visites des proches du résident sur rendez-vous, même en cas de cluster.

Les visites sont conditionnées à la signature par les proches d’une charte de bonne conduite imposant le respect des gestes barrières qu’il conviendra de conserver dans le dossier du résident.

Les visites aux résidents atteints du Covid sont autorisées dans les conditions suivantes :

  • Visites en chambre,
  • Port du masque obligatoire par le résident et ses proches,
  • Port de gants et de blouses par les proches.

La présence d’un soignant lors de l’habillage et du déshabillage des proches peut être recommandée afin de limiter toute contamination dans la manipulation de l’équipement.

Un rappel des consignes relatives à la visite peut être réalisé par le soignant ou par le biais d’un affichage dans la salle d’habillage (respect des gestes barrières, …).

Les établissements doivent également favoriser le maintien du lien social des résidents avec ses proches grâce à l’utilisation d’outils de communication numérique pour l’organisation de visites « virtuelles », appels téléphonique, envoi de courrier...

Les résidents peuvent retourner dans leur famille : 

La sortie doit, cependant, être compatible avec l’état de santé du résident.

Sham préconise par ailleurs autant que possible la réalisation d’une évaluation de l’état de santé du résident par le médecin.

Des consignes doivent également être données au résident, au représentant légal et/ou aux proches pour sa prise en charge en dehors de l’établissement (prescription médicamenteuse, nécessité d’un accompagnement particulier, date et heure de départ et de retour...).

A ce titre, un document d’information pourra être signé par le résident ou son représentant légal.

A son retour, le résident doit faire l’objet d’une surveillance renforcée:

  • Réalisation d’un test RT-PCR ou antigénique,
  • Prise de température 2 fois par jour pendant 7 jours.

La réalisation d’un test RT-PCR ou antigénique est encouragé pour tout intervenant extérieur.