Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

4 min | le 24/04/20

Quelles précautions prendre pour la mise en oeuvre du déconfinement en EHPAD ?

Consultez notre article afin de connaitre les précautions à prendre pour sécuriser les EHPAD en période de déconfinement suite au Covid-19.

Mis à jour le 10/07/2020.

Dans les suites de l’annonce du président de la République et en complément du communiqué de presse diffusé le 16 juin sur la mise en œuvre d’une phase supplémentaire de déconfinement dans les EHPAD et USLD, la DGCS a diffusé une procédure relative au retour à la normale dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD, USLD et résidences autonomie)

Modalités de mise en déconfinement d'un EHPAD suite à l'épidémie de Covid-19

Ce document précise la phase supplémentaire de déconfinement sécurisé dans les établissements ne déclarant plus de cas possibles ou confirmés de Covid-19 (NB :  les autres établissements pourront engager leur retour à la normale dès cette condition sera remplie.) 

Il prévoit que les directions des établissements concernés doivent établir à compter du 22 juin 2020 des plans de retour rapide à la « normale », en concertation avec les équipes soignantes et en particulier les médecins coordonnateurs d’EHPAD. Ces plans doivent être obligatoirement soumis au Conseil de la vie sociale (CVS) avant le 25 juin et être communiqués, ensuite, par tous moyens aux résidents et à leurs proches. L’ARS peut demander à en avoir communication.

Ces plans de retour rapide à la normale doivent être adaptés à la situation de chaque établissement et permettre d’assurer, notamment, de façon progressive, selon les étapes établies en fonction de la situation spécifique de l’établissement, l’arrêt de la procédure du confinement préventif en chambre.

Il est précisé que ces évolutions doivent s’accompagner d’une vigilance continue, à travers l’application de gestes barrières et la mise en place de réponses immédiates en cas de suspicion de nouveau cas de Covid-19 au sein de l’établissement.


Ce protocole prévoit la poursuite des mesures générales de protection qui continuent de s’appliquer :

  • Le respect stricte des gestes barrières et d’hygiène et en particulier le port obligatoire du masque chirurgical par les personnes extérieures à l’établissement ;
  • Le fonctionnement d’une cellule « Covid-19 » au sein de chaque établissement : réunissant a minima le directeur et le médecin coordonnateur une fois par semaine ;
  • La conservation d’une chambre individuelle « sas » au cas où un résident présente des symptômes évocateurs et que ce résident est en chambre double ;
  • Un réflexe de dépistage par RT-PCR. Les tests devant être proposés aux professionnels permanents et temporaires intervenant en établissement 2 jours avant leur intervention, aux professionnels de l’établissement de retour de congés, aux résidents et salariés présentant le moindre symptôme évocateur et aux personnes demandant une admission, au stade de la préadmission.

Le protocole précise, également, la conduite à tenir en cas de nouvel épisode épidémique et prévoit la réactivation du protocole du 20 avril actualisé sur décision collégiale et pluridisciplinaire par le directeur d’établissement et le médecin coordonnateur de l’établissement, après consultation de l’astreinte gériatrique du territoire ou de l’ARS qui sera informée de cette décision.