Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

5 min | Published le 30/07/21 - Dernière mise à jour le 04/09/21

Comment motiver les professionnels avec une démarche participative et créative pour agir sur la QVCT

Chrystelle KERGUELEN RAGON

Consultante Senior en Management des risques médicaux

Dès lors qu’un salarié n’est plus en capacité de se projeter au sein de son entreprise, qu’il ne perçoit aucune possibilité d’évoluer, qu’il n’adhère plus aux valeurs de celle-ci lors d’un énième changement d’organisation ou de direction par exemple, lorsqu’il existe des dysfonctionnements organisationnels et signalements récurrents, il n’est plus capable de voir le sens de sa mission, peut se sentir inutile, exclu des décisions qui le concerne en tant que professionnel du terrain, ce qui génère une démotivation.

Une solution, le management participatif… en intégrant les professionnels dans les réflexions, les idées, les organisations, en valorisant leurs paroles, leurs ressentis, en reconnaissant leur légitimité par « l’expertise et l’analyse du terrain » des dysfonctionnements. Recréer un esprit de réflexion collective, du lien, du respect, de l’écoute pour créer l’avenir ensemble dans le but de donner du sens au travail et montrer la place effective de chacun dans l’organisation. La performance et l’efficience passent par le bien vivre au travail, l’adhésion aux projets et surtout la compréhension de ceux-ci.

Pour favoriser l’engagement du professionnel, il faut prendre en compte le facteur humain, avec toutes ses particularités en plus de la spécificité des métiers.

Retour d’expérience dans un établissement de soins de la région PACA sur la mise en place de groupes de travail participatifs sur le thème de la QVT et de l’absentéisme

L’établissement en question est une structure de 65 ans, sanitaire, dépendante d’un GHT.

Le baromètre social laisse apparaître une souffrance des équipes et personnels d’encadrement (dysfonctionnement récurrent des organisations, changement successif de direction ou de direction transitoire, manque de personnel et de moyens, heures supplémentaires, paupérisation des contrats de travail avec des CDD renouvelés tous les mois depuis des années pour un certain nombre d’agents démotivés, mobilité interne sans accord des professionnels, manque de bienveillance, manque de communication, mouvements sociaux à répétitions…).

Avec un taux d’absentéisme supérieur à 14 % sur l’année 2019, la Direction des Ressources Humaines s’engage avec force dans la création d’un COPIL QVT. Il sollicite l’accompagnement de nos Consultants Experts pour la mise en place des groupes de travail sur 3 journées consécutives. Ces ateliers sont basés sur le volontariat et ouverts à tout le personnel de la structure (soignant, non soignant, service technique…).

Trois thématiques sont validées par le COPIL. Un affichage est organisé dans l’établissement afin de promouvoir la libération de la parole, la réflexion collective et l’innovation dans le processus d’animation des groupes.

Ce RDV a été un vrai succès, environ 10 % des effectifs ont participé, tous les services se sont mobilisés (les cuisiniers, brancardiers, soignants, praticiens, agents administratifs, équipes d’encadrement, services techniques…).

Les sessions de travail se sont déroulées dans les amphis de l’IFSI afin de sortir les professionnels de leur environnement et de libérer les esprits créatifs à partir d’outils du Design Thinking.

Déroulement d’une séance de créativité

  • Tirage au sort des groupes afin de permettre l’homogénéité des groupes.
  • Présentation aux participants du déroulé de la séance de créativité, présentation des outils (fiche de définition des besoins, spider, carte d’empathie). L’objectif de cette séance est de produire, innover, faire ressortir les idées de chacun sans aucun a priori ni jugement.
  • Phase 1: Formuler le DEFI « thème initial » et le noter au centre du spider.
  • Phase 2 : Décliner le défi sous la forme représentative d’au moins 3 VERBES (1er anneau).
  • Phase 3 : Associer au moins 3 IMAGES (écrit, dessin, photo…) à chacun des 3 verbes, pas nécessairement en lien avec le défi… laissez parler votre cerveau droit (2ème anneau).
  • Phase 4 : Transformer chacune des images en au moins 3 PROPOSITIONS SOLUTIONS (3ème anneau).
  • Objectif : produire des fiches actions après avoir retenu 3 projets à mettre en place après validation par le COPIL, la DRH et la direction.
  • Les fiches solutions/actions seront analysées et étudiées par le COPIL QVT. Certaines des idées et/ou propositions seront retenues pour un déploiement en phase « test ». Cette phase de test comprend une période d’analyse, de réajustement avant la décision ultime d’un GO ou NO GO au sein de la structure entière. Les participants aux groupes de travail pourront être sollicités pour participer à la mise en œuvre de leurs propositions et ainsi impulser une démarche positive, communicative et explicative auprès de leurs collaborateurs afin de promouvoir leurs idées.

Bilan à 6 mois :

Objectifs atteints, les actions identifiées par les groupes de travail ont pour certaines vu le jour (régularisation des contrats, séance de relaxation pour les professionnels sur les heures de travail, groupe de parole, programme sur les carrières et les affectations internes…). Les groupes de travail se poursuivent en interne. Le dynamisme collectif est revenu, entraînant une baisse significative de l’absentéisme.

La démarche participative est lancée, elle est sur la bonne voie, avec l’adhésion et l’approbation des professionnels qui continuent de participer à l’innovation pour le bien de tous, y compris des patients. La qualité de vie au travail dépend aussi du résultat et de la satisfaction personnelle obtenus au regard de la tâche qui nous est confiée…