Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

5 min | Published le 16/09/22 - Dernière mise à jour le 11/10/22

NOUVEAUTE : Sham – groupe Relyens intègre la « réalité virtuelle » dans son offre de services

La réalité virtuelle (VR)  se réfère souvent à l’univers du « gaming » . Certaines personnes pensent même que cette technologie est réservée au monde du jeu vidéo. Il est vrai qu’aujourd’hui la VR est largement utilisée dans ce domaine. Toutefois, celle-ci révolutionne de plus en plus de secteurs tels que les services, la médecine, l’assurance et bien d’autres encore.

Aujourd’hui, Sham - groupe Relyens a souhaité faire évoluer ses méthodes pédagogiques en intégrant cette dernière avancée technologique au service de la qualité des prestations proposées à ses clients. Nous verrons pourquoi utiliser aujourd’hui cette technologie n’est pas un phénomène de mode mais au contraire une avancée majeure dans les modes d’apprentissage et comment concrètement nos équipes la mettent en œuvre dans le cadre des formations à destination de nos clients ?

I - La réalité virtuelle : de quoi parle-t-on ? 

La réalité virtuelle (ou Virtual Reality en anglais) est une expression qui désigne les dispositifs permettant de simuler numériquement un environnement (par exemple un environnement professionnel). Selon les technologies employées, elle permet à l’utilisateur de ressentir un univers virtuel par le biais de ses différents sens : la vue le plus souvent, mais aussi le toucher, l’ouïe, l’odorat. La réalité virtuelle permet à une personne de vivre une expérience d’immersion et de mener une activité sensorimotrice et cognitive dans un monde créé numériquement, qui peut être imaginaire, symbolique ou une simulation de certains aspects du monde réel, telle qu’une situation professionnelle. Pour garantir une immersion totale, l’utilisateur se sert d’un casque spécifique de réalité virtuelle.

Appliquée au secteur de la formation, la réalité virtuelle permet de simuler en 3D ou de capter à 360° n’importe quel environnement et de le scénariser. Par exemple, en recréant des situations rarement répétables ou impossibles à simuler en conditions réelles, on s’assure que le collaborateur effectue les bons gestes au bon moment. Les scénarios sont entièrement personnalisables et permettent une multitude de possibilités. Une fois en condition réelle, la personne formée connaît déjà les procédures à adopter. Certaines solutions en réalité virtuelle vont même plus loin en proposant de jauger les capacités d’adaptation physique ou mentale d’un collaborateur, ce qui permet de détecter rapidement l’incapacité d’une personne à travailler dans un domaine. Face à des situations réelles, les apprenants utilisent tous leurs sens, ce qui a pour conséquence de développer leur motivation et d’augmenter la qualité de leur apprentissage. Émotions et soif d’expérimentation sont généralement au rendez-vous pour une efficacité optimale de la formation.

II-    L’impact très fort de la Réalité Virtuelle sur l’apprentissage par rapport aux méthodes pédagogiques traditionnelles

En approfondissant le sujet, notamment en se penchant sur le triangle de l’apprentissage (Cône de Dale), on s’aperçoit très vite que les méthodes traditionnelles majoritairement utilisées par les organismes de formation ne sont que la face émergée de l’iceberg. En effet, en moyenne, un apprenant ne retient que 10 % de ce qu’il lit et 20 % de ce qu’il écoute. Bien évidemment, d’autres méthodes d’apprentissage plus pertinentes telles que le fait de regarder des images et des vidéos (30 % de mémorisation) ou d’assister à des expositions et des démonstrations (50 %) sont aussi présentes mais insuffisamment et pas de manière systématique.

 

 

Il est désormais prouvé que la réponse qui correspond le mieux à tous les profils d’apprenants reste l’apprentissage actif : le fait de faire soi-même, d’expérimenter une situation. Malheureusement, il s’avère souvent impossible de mettre cette méthode en pratique pour des raisons financières ou tout simplement pratiques. 

La réalité virtuelle permet de répondre à ces contraintes en transformant ces notions théoriques en une expérience concrète que le cerveau perçoit comme réaliste, ce qui permet un taux de rétention de l’information exceptionnel ! Cela fait s’envoler le taux de mémorisation à 90 % !

Ses avantages sont aujourd’hui reconnus.

Ils permettent d’augmenter considérablement l’efficacité des apprentissages, en :

  • Dupant le cerveau : l’expérience virtuelle est stockée dans la mémoire de l’apprenant comme s’il avait déjà vécu la situation personnellement. Celui-ci sera donc plus apte à réagir lorsqu’une situation similaire se reproduira.
  • Focalisant l’attention : Le contenu dynamique et immersif permet une meilleure capture de l’attention et un apprentissage facilité par rapport à des conditions classiques de formation.
  • Ouvrant le dialogue : grâce à l’expérience vécue individuellement, l’investissement est augmenté et la parole est libérée, même pour des sujets sensibles.
  • Développant l’empathie : vivre des émotions en se glissant dans la peau d’un autre permet de générer de l’empathie, compétence essentielle aux organisations d’aujourd’hui.

Autant de possibilités qui sauront transformer un simple apprentissage théorique en une expérience  marquante dont l’apprenant se souviendra longtemps.

III-    Sham – groupe Relyens s’équipe de ses premiers casques de Réalité Virtuelle

CASQUE RV

Les équipes de Sham – groupe Relyens sont désormais équipées d’une valise de 6 casques de Réalité Virtuelle de la marque PICO G2 4K. Ces casques sont particulièrement faciles d’utilisation et adaptés à un usage professionnel, par exemple lors de formations ou de sensibilisations. Génériques et qualitatifs, ils permettent de proposer à l’utilisateur une expérience visuelle de haute qualité et d’utiliser les nombreux films VR présents sur le marché.  

Concrètement, notre objectif est de :

  • Proposer des mises en situation immersives sur la base de situations professionnelles réelles et vécues par nos clients,
  • Mesurer l’évolution des compétences des apprenants via un module interactif comprenant un questionnaire permettant de récolter les données de manière anonyme pour les retransmettre à l'organisation cliente sous la forme d'un reporting, permettant d'établir un baromètre de la situation interne sur les compétences acquises et situations rencontrées par les collaborateurs.

IV-    Les premiers tests clients

Nous avons souhaité commencer en intégrant cette technologie dans nos sensibilisations et formations catalogues sur un premier thème, celui du « sexisme et de la discrimination au travail ». Il s’agissait pour nous d’adresser de façon innovante et ludique un sujet sérieux et important pour nos clients.

Un premier test concluant a été réalisé récemment lors d’un séminaire client. Un deuxième sera réalisé prochainement avec l’intégration d’une première formation en VR dans notre catalogue de formations.

Le scénario proposé plonge l’apprenant durant un an dans la peau d’une jeune manager victime de sexisme ordinaire. Un changement de perspective inédit pour prendre conscience des agissements sexistes et de leurs conséquences sur la qualité de vie au travail. Ces scénettes sont suivies d’un quiz et de conseils pratiques donnant les clés pour identifier les situations problématiques et savoir réagir. Les objectifs pédagogiques sont de permettre aux apprenants de reconnaitre les agissements sexistes au travail, de connaitre les aspects juridiques les encadrant et les définissant, et de savoir réagir face à ce type d’agissements.

D’autres thématiques viendront renforcer notre offre dans les prochains mois (handicap invisible, harcèlement moral et sexuel au travail, management à distance, diversité, empathie managériale, gestion de conflits, santé mentale au travail…).
 

Conclusion

La Réalité Virtuelle a su, au cours du temps, prouver son intérêt. Au-delà d’un simple phénomène de mode, elle a su faire sa place et prouver son efficacité dans les nouveaux modes d’apprentissage.

Même si son utilisation devient de plus en plus courante, elle n’est qu’au début de son histoire. A l’heure où le monde et les relations à distance interconnectées sont déjà très présentes, la réalité virtuelle ne cesse de se développer et certains s’orientent désormais vers le nouveau monde virtuel du METAVERSE vu comme l’étape suivante.