Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

3 min | Published le 26/02/21 - Dernière mise à jour le 04/03/21

Avoir le même assureur que son établissement : une chance à saisir

A l’heure où la HAS parle d’accréditation d’équipe et d’amélioration des pratiques par l’optimisation du travail en équipe, Sham est en mesure d’assurer l’acte et l’ensemble des individus qui ont contribué à sa réalisation.

Cette pratique, la « défense à l’acte », fait toute la force de la gestion des sinistres par Sham. En toute transparence, nous assurons autant que possible l’ensemble des acteurs de la prise en charge du patient, praticiens libéraux comme établissement.

La défense à l’acte consiste à considérer la prise en charge du patient comme une intervention en équipe, et non comme la somme des prises en charges par plusieurs individus.

Il est en effet contre-productif de dresser les uns contre les autres les acteurs d’une prise en charge médicale, car c’est aussi en s’adressant à l’ensemble des acteurs intervenant auprès du patient que les actions de prévention des risques et de formation sont les plus efficaces.

Les avantages de la défense à l’acte sont nombreux. Ils permettent notamment de :

  • Privilégier un règlement amiable des dossiers, ce qui n’est jamais possible lorsqu’il y a plusieurs assureurs concernés.Le règlement devient plus simple et beaucoup plus rapide : le délai moyen de traitement est de 12 mois vs 20 mois en Commission de Conciliation et d’Indemnisation (CCI) voire 51 mois en judiciaire . Nous connaissons tous l’anxiété générée par un accident médical et une mise en cause par un patient. La défense à l’acte permet d’en limiter la durée.

 

  • En cas de responsabilité, éviter l’escalade indemnitaire qui est toujours constatée lorsqu’il subsiste un conflit entre les protagonistes lors des opérations d’expertise ou au cours de la procédure. Le coût global du sinistre reste, quoi qu’il arrive, à la charge de Sham qui s’assure que les responsabilités retenues par les juges ou les CCI sont conformes à son analyse. Ces modalités de discussion indemnitaires permettent aussi de réaliser une indemnisation juste auprès de victimes.

 

  • Préserver la qualité des relations dans l’équipe, en ne mettant pas le professionnel de santé en porte à faux vis-à-vis de son équipe, de l’établissement comme des victimes. Les conséquences d’une discorde autour de l’expertise peuvent être lourdes en termes d’image, pour tous les acteurs de la prise en charge. L’impact psychologique n’en est pas négligeable sur les professionnels. Par ailleurs, les conditions d’un travail d’équipe de qualité peuvent être altérées par un éventuel affrontement pouvant survenir au cours d’un sinistre dans lequel plusieurs assureurs sont impliqués. L’ensemble de ces facteurs concourent à la survenue d’accidents ultérieurs. La défense à l’acte permet donc de préserver la coordination et l’entente au sein de l’équipe dans une démarche d’amélioration continue des pratiques.

 

Enfin, il convient de noter que chaque partie conserve son médecin conseil et son avocat, ce qui évite toute partialité dans la gestion du dossier.

Acteur engagé en management des risques auprès des professionnels, des équipes comme des établissements de santé, Sham accompagne au plus près ses assurés dans un esprit mutualiste, ne servant aucun autre intérêt que celui de ses sociétaires.