Aller au contenu principal

menu
Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Retrouvez l'ensemble des publications de Sham.

Sham

4 min | le 17/06/20

Influence des rapports sociaux dans la qualité de vie au travail

Cet article est dédié à la perception de la qualité relationnelle, c'est-à-dire les liens entre les personnels de service à service, ou les relations entre les agents et leur hiérarchie dans l’environnement de la santé et du médico-social qui est, selon les études récentes en possession de Sham, positive, bien que modérée.

Les rapports sociaux au travail sont évalués globalement positivement, avec une note très légèrement supérieure (5,4) à la moyenne de la satisfaction globale (5,3).

Les liens entre les personnels, de service à service, ou les relations entre les agents et leur hiérarchie, demeurent une dimension qui questionne et où la qualité des échanges impacte fortement le ressenti au quotidien. La dimension humaine au travail exerce une influence non négligeable dans la satisfaction globale.

Les exigences de travail, professionnelles comme émotionnelles jouent de facto un rôle important dans la satisfaction exprimée par les agents à propos de leur situation professionnelle dans le domaine de la santé.

C'est d'ailleurs l'un des objectifs centraux des démarches d'amélioration de la QVT (qualité de vie au travail) dans le secteur de la santé que de permettre au personnel de soins d'être le plus efficace et à l'aise à son poste.

Les plus des rapports sociaux dans la qualité de vie au travail

Les relations de travail avec les pairs sont perçues positivement et exercent une incidence forte sur le ressenti global de qualité de vie au travail. Les agents expriment particulièrement l’importance que peut revêtir l’entraide en cas de besoin (82 % affirment que leurs collègues les aident à mener leurs tâches à bien) et 83 % d’entre eux témoignent de l’intérêt que leur manifestent leurs collègues. Cette forte entraide professionnelle permet de générer autonomie et marges de manoeuvre dans le domaine de la santé, autonomie mise à profit de la qualité de la prise en charge patient.

études des rapports sociaux au travail

La fluidité et la qualité des échanges, associées à l’entraide, apportent un rempart bénéfique face aux difficultés ou aux contraintes de travail.

Les moins des rapports sociaux dans la qualité de vie au travail

études des rapports sociaux au travail

Le management se présente distinctement comme un facteur influant sur le niveau de satisfaction des agents. En effet, 39 % des répondants considèrent que leur responsable ne prête pas assez attention à ce qu’ils disent et 43 % qu’ils ne bénéficient pas de soutien satisfaisant dans les situations difficiles de la part de celui-ci.


Ainsi, ce sont plus de 4 agents sur 10 qui affirment que leur responsable ne les aide pas à mener leurs tâches à bien (43 %), qu’il ne se sent pas concerné par le bien-être de ses équipes (45 %) et qu’il ne réussit pas à faire collaborer les agents de son service (45 %).

Généralement, les relations avec le responsable hiérarchique sont mieux perçues par les personnes en situation d’encadrement.

satisfaction globale

Qu’il s’agisse de la relation entre l’agent et l’organisation qui l’emploie, entre l’agent et ses pairs ou entre l’agent et sa hiérarchie, le thème des rapports sociaux illustre aussi le fait pour un individu de trouver sa place au sein du collectif de travail et sa contribution dans le projet global.

La satisfaction globale sur ce thème est plus importante chez les encadrants : 5,5 que chez les non-encadrants : 5,1. Les agents exerçant au sein des établissements sociaux et médico-sociaux expriment une satisfaction legèrement supérieure à celle des agents oeuvrant en établissement de santé.

Facteurs principaux influant sur la qualité de vie au travail

  • Intérêt
  • Entraide
  • Reconnaissance
  • Qualité du management

A retenir

Les rapports sociaux au travail se définissent selon deux grands axes liés à la reconnaissance et à l’intérêt que porte l’entourage professionnel au travail de l’agent. La reconnaissance des pairs, l’entraide au quotidien, et des relations de collègue à collègue de qualité, permettent de dépasser les contraintes de l’activité et trouvent une appréciation positive de la part des agents.

En revanche, le mode d’administration du management, considéré comme éloigné du quotidien, et le soutien de la hiérarchie, considéré comme trop faible, sont vécus négativement par les agents.

Merci de votre intérêt pour le travail des experts Sham ! N'hésitez pas à consulter notre travail sur la qualité de vie au travail dans les établissements de santé si vous désirez en apprendre plus.